Habitudes

chocolate

behappy

A partir de quel moment, une répétition d’action devient-elle une routine ?

J’avais lu quelque part que le cerveau intégrait la répétition à partir de 20 jours, comme étant une nouvelle habitude. C’est sans doute pour cela que je suis persuadée qu’il faut au minimum 3 semaines de vacances pour déconnecter et se sentir réellement en vacances , la bonne excuse, même si, j’ai du mal à me souvenir de la dernière fois que j’ai eu trois semaines de vraies vacances…

Ah comme il était bon le temps où j’étais jeune et où les étés me semblaient interminables ! Mais je m’égare.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’habitudes, de ces choses que l’on fait quotidiennement et qui sont bien encrées dans notre routine.

J’aurais beaucoup aimé vous dire que je suis une vraie rebelle et que chaque jour est un nouveau jour, carpe diem tout ca, mais force est de constater que je suis une vraie mamie qui a ses petites manies. oui oui. Et ca ne va pas en s’arrangeant puisque j’essaie, depuis mes résolutions de janvier, d’adopter d’autres habitudes dans mon quotidien. Ok je n’avais pas penser à tout, mon coté rock en prend un coup !

Et c’est bien ça le truc, c’est que certaines actions deviennent machinales, comme par exemple prendre sa douche avant de petit- déjeuner, ou prendre son thé à une heure toujours très précise de l’après midi. Adepte de la douche du matin, du bain du soir de temps en temps après le sport souvent, alors que d’autre ne jure que par la douche du soir, d’autres qui ne peuvent rien faire sans leur café du matin ou leur footing. (si si ca existe !)

Et puis il y a les habitudes que l’on avait jeune, et que l’on a plus du tout aujourd’hui et qui vous montre que non seulement vous avez vieilli mais que votre rythme de vie n’est plus le même et qui rassure quelques fois. Je me suis donc amusée à faire un comparatif sur une journée type des habitudes que j’avais à 20 ans et celle que j’ai aujourd’hui.

Moi à 20 ans

Avant propos : A l’époque j’étais étudiante et encore chez mes parents puisque ces derniers habitent en région parisienne. J’ai pris mon appart qu’à partir de ma maîtrise, par besoin d’indépendance plus que besoin de logement. Internet existait mais je n’y passais pas autant de temps qu’aujourd’hui, j’ai commencé à devenir accroc quelques années plus tard notamment à cause de MSN !!!!!!

doc

– Levée 7h en musique souvent avec Oui Fm, laisser la radio allumée le temps de me préparer

– salle de bain avec lavage de cheveux quotidien

– attrapez le premier jeans qui passent, et un sweat, pull, tshirt ou chemise de temps en temps

– descendre les escaliers et avaler un jus d’orange en brique et un bol de céréales, été comme hiver.

– remonter se laver les dents et se maquiller les yeux essentiellement.

– vérifier les cours de la journée dans mon agenda papier, prendre la pochette de cours, un bloc, ma trousse et des copies doubles, faire mon sac. Ne pas oublier les kleenex, des pièces pour la machine à café, et des chewing gum.

– Eteindre la radio

– redescendre mettre mes docs,

– Ebouriffer mes cheveux pour leur donner un peu de volume,

– Prendre les clefs de la voiture

– Degivrer la voiture et se geler le cul jusqu’à ce que le chauffage daigne monter et partir quand on y voit suffisamment dans un cercle de 10 cm de diamètre

– Etre en retard

– Ecouter la radio, RTL2 très souvent sur le chemin en voiture jusqu’à la fac. Ne pas prendre l’autoroute mais des raccourcis.

– Se garer, prendre le premier café de la journée de préférence bien serré et aller en cours.

– Faire la bise à mes potes, et s’écrire des petits mots pendant les cours.

– Ecrire avec plein d’abréviations avec une écriture de plus en plus illisible au fil du temps

– Fumer une clope voire deux à la pause.

– Finir la préparation du TD à la bibli avec de la musique dans les oreilles, un mp3 dernier cri où on ne pouvait mettre que 10 chansons. Les écouter en boucle. Les connaitre par coeur

– Passer des heures à faire des photocopies et les surligner.

– Avoir un budget rien que pour les stabilos jaunes et la photocopieuse.  Toujours réduire les deux pages d’un livre au format A4.

– Déjeuner et prendre un café avec l’amoureux et/ou avec les potes.

– Se projeter dans l’achat des futures place de concert de Muse ou de Radiohead.

– Retourner en cours, détester certaines matières et certains profs aussi.

– Emprunter 3 livres à la bibli (le max que tout étudiant pouvait prendre à l’époque) et repartir avec deux kilo de photocopies

– Prendre un énième café, vouloir une intraveineuse de caféine.

– Rentrer à la maison, éviter les bouchons, regarder Friends et prévoir une soirée studieuse ou une soirée chez des potes.

– Envoyer des sms ou téléphoner

– Finir par se coucher à 2 H du mat

et recommencer le lendemain en se réveillant avec le teint frais sans avoir mal aux cheveux.

listen

 

Moi aujourd’hui

Avant propos : Je vis en couple à Paris et nous n’avons pas d’enfant mais un chat à qui je parle bien trop souvent….

– Levée 7h30, vivre et travailler à Paris m’ont fait gagner 1/2 heure de plus.

– Jeter l’Iphone pour éteindre la sonnerie. Reprendre l’Iphone pour voir si j’ai des mails ou des messages pendant la nuit

– Choisir les vêtements de la journée et regretter de ne pas pouvoir porter plus de jeans, se dire que la robe est devenue mon uniforme

– Caresser le chat qui miaule alors qu’elle a plein de croquettes dans sa gamelle et de l’eau mais qui veut juste que je vérifie bien qu’elle a tout ce qui lui faut parce que c’est une vraie enquiquineuse et qu’elle fait de moi ce qu’elle veut.

– Passer à la salle de bain après l’Homme en essayant de ne pas se rendormir sous la douche chaude. Ne plus se laver les cheveux tous les jours et faire attention à utiliser des produits naturels et/ou bios/

– Sortir de la salle de bain et embrasser l’Homme qui part au travail, se souhaiter bonne journée (très important)

– Remplir la bouilloire et se faire un jus d’orange, couper un kiwi et le mélanger à du fromage blanc 0% et du muesli

– Aller sur Instagram en regardant Lou à la TV (oui j’assume)

– Se laver les dents, se tartiner de crème et se maquiller anti cerne, teint, yeux et baume à lèvres

– Prendre mon sac, vérifier qu’il y a bien mes écouteurs et mon bouquin dedans. Vérifier dans mon agenda papier mes to do de la journée

– Ebouriffer ses cheveux pour leur donner un peu de volume

– Choisir les chaussures dans l’entrée, être distraite pas le chat qui choisit pile ce moment pour se faire câliner

– Partir en lui disant qu’on aimerait beaucoup rester mais que les croquettes ça pousse pas sur les arbres

– Etre en retard, marcher vite

– PRENDRE le METRO et détester la planète entière. Choisir le mode autiste : musique et livre.

– Arriver au bureau, démarrer l’ordi, dire bonjour aux collègues à la cantonade et prendre un thé avec sa collègue préférée.

– Vérifier ses mails et annoter la liste des priorités

– Aller en réunion ou passer trois heures à négocier par mail

– Rigoler aux pétages de plomb de la collègue ou la maudire si je suis au tel. (Vive les open space)

– Déjeuner avec les collègues ou sortir faire des emplettes.

– S’accorder une pause reader et Hellocoton

– Se projeter dans son prochain voyage pour essayer de minimiser l’aprem palpitant qui nous attends

– Prendre le seul café de la journée, bien allongé sinon j’ai des palpitations (bienvenue mémé).

– Refaire un thé et traiter les dossiers.

– Se dire qu’il est 17h et qu’il est temps de se faire un autre thé, ne pas toujours savoir si cette nouvelle drogue est mieux que l’ancienne, le combo café/clopes, se rappeler l’odeur de cendrier.

– Ne plus avoir envie de faire quoique ce soit, avoir l’impression d’avoir le cerveau en surchauffe et ranger les dossiers. Puis préparer la to do du lendemain et se dire merde j’ai encore oublier de répondre à machin.

– Faire un mail à machin et se rappeler que lui répondre va prendre des heures.

– Partir à 19h et rentrer avec un peu de chance à 19h30 si tout s’enchaîne bien.

– Embrasser l’Homme et se demander si on a passé une bonne journée (très important)

-Préparer le diner avec les redifs de Friends et essayer de faire son yoga pendant que ca chauffe ou voir des amis aussi parfois et ouvrir une bouteille de blanc

-Diner et s’installer sur le canapé pendant que l’homme fait la vaisselle et prépare le thé

– Regarder une série ou un film tous les deux sous un plaid en jettant un oeil sur des blogs ou des sites ou aller au ciné et se disputer pour savoir à qui c’est le tour de choisir la place au ciné (Matt préfère être sur le coté pour ne pas être dérangé et éviter d’avoir des gens à coté, moi je préfère être au milieu, bien centré face à l’écran, et si possible au dernier rang pour que personne ne me donne des coups de pieds dans le fauteuil) puis se réconcilier en regardant le film serré l’un contre l’autre pour lutter contre la clim en plein hiver dans le ciné ou juste pour le plaisir.

– Se coucher à 23h, retourner sur Instagram et bouquiner quelques pages

Et recommencer en ayant l’impression de ne jamais avoir assez dormi.

radio

Le Bilan

La grosse différence c’est que quand j’étais plus jeune, j’écoutais beaucoup la radio, le matin, dans la voiture etc… Aujourd’hui, je me rends compte que je ne l’écoute plus ou très peu via podcast et que je ne m’y connais plus du tout en nouveauté rock. J’écoute toujours de la musique, moins puisque je ne travaille plus avec, mais j’écoute mes petits classiques à moi et au final si mon Ipod peut contenir 100 fois plus de chansons qu’avant j’écoute majoritairement toujours les 10 mêmes, par roulement. La radio me manque cependant. Penser à investir dans un transistor pour la salle de bain et arrêter de regarder Lou en déjeunant.

La seconde grosse différence, c’est que j’ai changé de drogues. J’ai troqué le café clope contre le thé et la bouteille de pinard de qualitay parce que faut pas déconner. Quand j’étais jeune je conduisais et si j’avais des soirées plutôt arrosées, et que je devais conduire, je ne buvais pas, par contre quand je ne conduisais pas, c’était une autre histoire. Aujourd’hui, entre les apéros et les bouteilles qu’on ouvre pour « accompagner », le fait que l’on rentre à pieds,  je dois bien avouer qu’au final ma consommation doit être équivalente, mais étalée sur la durée.

La troisième différence c’est ma consommation de papier. Il n’y a qu’en master 2 que j’ai utilisé un pc portable, aussi, j’ai croulé sous la paperasse, passant ma vie à lire, écrire et photocopier des trucs. Aujourd’hui, je suis une des rares juriste à ne presque rien imprimer. J’ai toujours un cahier pour noter des trucs mais, la majeure partie du temps, mes dossiers ont le minimum vital pour être compris par une collègue si elle le reprend. En revanche, dans le répertoire commun sur l’intranet il y aura toutes les étapes et les versions d’un contrat date après date et quelques fois heure par heure ( lors des négo), les mails importants et les versions signées. J’y passe un temps fou, mais comme je change souvent de mission c’est beaucoup plus facile pour une personne de reprendre derrière comme ca.

La quatrième différence, c’est ma consommation d’internet. Avant j’étais très téléphone, je dépassais toujours mon forfait. Aujourd’hui, j’envoie des mails, trop et je téléphone peu. Avant je lisais beaucoup pour le boulot, mais aussi par plaisir. Aujourd’hui je lis beaucoup moins, en revanche je lis une quantité de blogs impressionnante….

La dernière différence c’est que j’ai vieilli. Avant, je me couchais tard et je me levais tôt sans problème, même après avoir fait la fête la veille tant que je pouvais me rattraper un peu le weekend. Aujourd’hui il me faut une semaine pour me remettre d’une fête et une dose de maquillage cache misère beaucoup, beaucoup, beaucoup plus importante. Mais je me réveille tous les jours à coté de l’homme que j’aime dans un appart que j’adore et je n’ai plus le stress des exams et cette impression permanente de ne jamais être assez douée. Et rien que pour ca, c’est bien la trentaine.

Et vous, vos habitudes ont elles changé?

 

chocolate

 

Laisser un commentaire