Les fantômes du Louvre d’ Enki Bilal

test

Je vous en parle vite fait même si j’ai été un peu déçue par cette expo. En tant que fan de Bilal et de son univers si particulier, je voulais vraiment voir cette expo. C’est pas tous les jours qu’un auteur, toujours vivant qui plus est, expose au Louvre (du moins un que je connais et que j’aime)

IMG_2042

Bilal a photographié certains chef-d’oeuvres présent au Louvre et les a retravaillé en faisant naître dessus ses propres personnages  assortis d’une biographie bien souvent tragique. Pourquoi tragique ? C’est dans la démarche de Bilal, il voit le Louvre comme un lieu de mort où les oeuvres survivent à leurs auteurs laissant flotter une ambiance fantomatique, d’où l’idée des fantômes du Louvre. C’est exactement la sensation que j’ai eu la première fois que j’ai visité le Louvre petite, faut dire qu’en général on commence aussi pas les tombeaux égyptiens ce qui ne met  pas forcément en jambe pour appréhender le vivant…

Sur les 22 tableaux, pas un seul ne procure aucune sensation, certains sont dérangeants, d’autres sont touchants, d’autres tout simplement magnifiques etc… A travers ses fantômes Bilal nous donne son interprétation de ces chef-d’oeuvres.

IMG_2035

IMG_2036

IMG_2041

Mais je pense qu’il faut vraiment aimé Bilal pour apprécier cette exposition, et connaître son travail. Quand j’ai visité l’expo, une personne est venue me voir et m’a demandé ce que c’était, elle visitait le Louvre et était tombé sur l’expo lors de son cheminement et elle ne comprenait pas ce que c’était et ne savait pas qui s’était ni le pourquoi d’une telle démarche. Il est vrai qu’il y a finalement très peu d’explication sur la démarche en tant que telle, pourquoi tel personnage sur tel oeuvre, (chaque tableau n’étant assorti que d’une biographie du personnage) ce qui peut être rend l’exposition difficile d’accès.

C’est peut être aussi en cela que j’ai été déçue. Je suis ressortie de l’expo comme j’y suis entrée, je n’ai pas été transcendée, peut être que j’en attendais trop…

Les planches d’Enki Bilal seront exposées au Musée du Louvre (Paris Ier), salle des Sept Cheminées jusqu’au 18 mars 2013.

 

2 Commentaires

  1. Je n’ai pas visité l’expo… Mas j’aime beaucoup l’esthétique du travail fait pas Bilal.
    Après, si il n’y a pas d’infos sur la démarche, c’est dommage… :/

    1. Amy dit : Répondre

      faut que tu ailles la voir alors ^^

Laisser un commentaire