Mon Fuji X-E2

IMG_5132Si vous me suivez depuis quelques temps, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai longtemps cherché un appareil photo de back up, me permettant de poser un peu mon Canon 7D adoré (je précise que ce n’est pas le 7D mark II, qui est un boitier professionnel, mais le 7D sorti bien avant qui est un boitier expert et que je recommande les yeux fermés) mais qui pèse le poids d’un âne mort, très fatigant lors de mes voyages.

J’avais totalement flashé sur le Fujifilm X100 sans jamais passé le cap, et quand nous étions au Japon j’ai failli craqué sur le X100s sorti à ce moment là. Et puis le Japon étant déjà un cadeau en soit, j’ai repoussé cet achat.

Ayant toujours cette idée en tête, j’ai par la suite,fait quelques recherches, et je me suis dit qu’un hybride serait sans doute plus adapté à mon utilisation, même si devoir une nouvelle fois acheté un appareil à objectifs interchangeable n’allait pas alléger ma charge ni mes finances. Cependant je ne voulais pas y mettre un prix astronomique, préférant garder cette somme pour un objectif canon, mais je voulais quand même un peu de qualité (oui le beurre, l’argent du beurre et la crémière). J’ai épluché le net mais aussi les salons photos et les tests magasins. J’ai mis vraiment beaucoup de temps à me décider enfin à en acheter un (il y a beaucoup de critiques d’utilisateurs un peu partout sur le net ce qui refroidit un peu) et j’ai profité du dernier salon de la photo pour craquer.

 

IMG_5131

Pourquoi un Fujifilm ?

Au pays des hybrides, bien souvent reviennent deux noms Olympus et Fuji. Je sais qu’il en existe plein et de très bien dans d’autres marque comme chez Sony  ou Panasonic notamment. Mais je dois avouer que le packaging rétro a eu raison de moi (argument débile je sais) et que surtout je ne voulais pas d’un appareil qui ressemble à un mini reflex.

De plus les prix nous renvoient très vite vers des modèles Olympus ou Fujifilm. J’ai opté pour Fuji parce que déjà c’est une marque que je connais, ça peut paraître con comme argument et pourtant, je pense que inconsciemment on revient toujours à des choses connues plus ou moins. Ensuite, j’ai eu l’occasion de tester Olympus qui est très bien mais le modèle que j’ai testé m’a semblé plus être un compact qu’un hybride sans doute à cause des multiples gadgets présents dans le boitier bien que la qualité soit indéniable.

Mais enfin ce qui m’a définitivement fait trancher en faveur de Fuji c’est que les boitiers sont made in Japan, ce qui n’est pas le cas des boitiers Olympus qui sont fabriqués en Chine et j’essaie autant que faire se peut de moins consommer chinois pour des raisons éthiques évidentes. Aussi, très naturellement le choix s’est porté sur un Fujifilm.

Pourquoi le X-E2 ?

Sur le stand de Fuji au salon de la photo, je suis tombée sur une personne absolument géniale qui connaissait très bien ses appareils et qui m’a donné énormément de conseils et d’informations sur 3 modèles : le X-M1, le X-E2 et le X-T1. Le dernier modèle étant totalement hors budget pour moi bien que hyper séduisant, je l’ai éliminé d’office. Resté le X-M1 et le X-E2. Le X-M1 est un très joli modèle, avec son écran inclinable il a vraiment de quoi séduire mais il lui manquait un détail qui pour moi allait faire toute la différence, le viseur. Quand on est habitué au reflex, c’est un élément dont je me vois mal me passer aujourd’hui. Le X-E2 n’a pas d’écran inclinable, mais il est doté d’un viseur, d’un écran de contrôle un peu plus grand, il est légèrement plus mince et surtout il bénéficie du capteur X-Trans II et du wi-fi.

Quid de la réalité ?

Alors oui sur le papier c’est bien joli, il semble parfait mais en réalité ??? C’est clair que quand on est habitué à l’utilisation d’un reflex, on a certaines habitudes qu’il faut abandonner comme notamment, les réglages molettes des modes et iso. Il faut se réapproprier un nouveau fonctionnement, un nouveau menu et même si le X-E2 est assez maniable et facilite l’accès direct au menu, je dois bien avouer que dans les premiers temps j’étais perdue.

Comment on règle la vitesse là dessus ? Et la balance des blancs ? Bordel de m… c’est quoi ce truc ???

Et puis on se jette à l’eau, on triffouille dans les menus, on lit un peu le mode d’emploi quand même et on teste et aujourd’hui, même s’il est plus lent que mon 7D, je dois avouer que j’adore le rendu photo qu’il offre. Et comme il est bien plus léger que mon Canon, je ne sors jamais sans lui (surtout depuis que mon homme m’a offert cette sublime coque en cuir accentuant son coté so vintage. Et aujourd’hui, je n’ai qu’une hâte, investir dans une focale fixe très très prochainement.

Voici quelques photos pour vous donner une idée du rendu de jour et de nuit.

DSCF0080 DSCF0185

DSCF0181-2DSCF0117 DSCF0129 DSCF0149

Decembre2014

 

 

FUJIFILM X-E2 + 18-55mm, Argent à 930,90 euros sur Amazon et à 969,90 sur la Fnac.
Ps: il y a souvent des offres promotionnelles aussi je vous conseille de guetter si vous voulez vous laisser tenter, mais faites attention aux offres trop alléchantes ou aux offres a posteriori de remboursement (si ca vous intéresse je pourrais faire un petit article sur ce système que je trouve honteux !)

Laisser un commentaire