Retour du salon de la photo 2011

Il y a quelques temps maintenant (ca passe vraiment trop vite) je suis allée au salon de la photo à la porte de Versailles. Je voulais vous en parler et puis le temps s’est mis à défiler à la vitesse grand V, mais comme on dit mieux vaut tard que jamais !

Ne pouvant y aller que le samedi forcément il y avait un monde fou, l’avantage est que n’habitant pas trop loin je m’y suis pointée assez tôt pour éviter la foule en délire et tester les appareils qui me font mourir d’envie.

Définitivement mon prochain boitier sera un 7D. Je n’ai pas la prétention d’un boitier pro comme un 5D mark II, ni les moyens d’ailleurs mais j’arrive vraiment au limite de mon 500, surtout depuis que j’ai un objectif série L. Du coup le 7D est vraiment le boitier qui correspond le plus à mon utilisation et pour l’avoir tester j’en suis tombée littéralement amoureuse ! Je vais m’acheter une tirelire petit cochon pour y économiser assez de pépettes pour m’offrir ce joujou et revendre un de mes objectifs que je n’utilise jamais.

Je suis également tombée amoureuse du Fuji Finepix X100. J’avais déjà pas mal zyeuté le blog consacré à cet hybride et je dois dire que le fini photo, limite pola / old school me plait énormément. De plus, qualité non négligeable dont je me souviens à chaque voyage, il est petit, léger et passe partout (pas besoin de se trimbaler 150 objos), j’ai cru mourir à Rome sous le poids de mon matériel photo c’est une des raisons qui me fait me poser de plus en plus la question d’un investissement secondaire. Après la question va être, quand utiliserai-je mon beau reflex? La deuxième va être le regret de ne pas avoir pris mon reflex au vu du paysage paradisiaque qui se déroule sous mes yeux, bref… Même si le coût d’un tel appareil est relativement raisonnable si on en fait un vrai usage, vaut-il vraiment le coup dans mon cas ? Surtout si j’investit dans un 7D? Autant je le conseillerais sans problème, autant je l’aurais offert à mon homme les yeux fermés si je ne lui avais pas déjà offert un compact, autant pour moi, définitivement ce serait un caprice que de l’acheter, mais quel caprice! (peut être si je le trouve en occas?)

Sinon le salon m’a aussi permis de fureter vers les cours de photographie et les développeurs photo.

Pour les premiers j’avoue que c’est vraiment la jungle pour s’y retrouver entre ceux qui bradent leur cours sur groupon, ceux dont le professionnalisme semblent très discutables et ceux qui s’adressent vraiment à des débutants, le choix restent très limité sur les restants. Pour ma part j’ai retenue deux formations :

celle de graine de photographe et celle de l‘Ina. Graine de photographe s’adresse à tout public, mais j’ai aimé le fait que pendant le salon c’est un des rares qui a pris le temps de m’expliquer les différents cours proposés sans essayer de me vendre à moi et à tous les passant un pack de cours. Si je tente un jour je ferais bien la street photographie.

Les formations de l’Ina quant à elles sont des formations professionnelles, les thèmes des sessions étant assez précis : portrait, objet, reportage etc.. il existe même des sessions pour apprendre à utiliser photoshop, aperture and co ou du moins exploiter ces logiciels de fond en comble.

Enfin, cela faisait un moment que je recherchais un bon site de développement photo avec aussi de grand format et de nouvelles techniques pour les très grands formats. J’ai été un peu déçue de la qualité des plus populaires et j’ai eu un gros ras le bol de spams à outrance de ces derniers aussi j’ai recherché avec beaucoup d’attention le futur développeur photo. La aussi j’en ai retenue 2.

Le premier est assez connu puisqu’il s’agit de Negatif +. J’aime particulièrement la qualité photo de leur toile imprimée sur châssis en bois, les photos sur plexis sont top elles aussi. Bien sur c’est pas le même prix que photobox and co, mais franchement c’est vraiment pas la même qualité non plus!

L’autre développeur qui a attiré mon attention est Darqroom. J’adore particulièrement leur agrandissement de type « caisse américaine » et bien sur leur tirage d’art encadré. Là encore le prix n’est pas donné mais voilà, c’est de l’art !

Pour conclure sur le salon que j’ai vraiment aimé, non seulement parce que les exposants ne sont pas là pour vendre mais plus pour expliquer et renseigner, je regrette vraiment qu’il n’y ait pas un stand consacré au pola, diana, argentique and co qui même s’ils sont « has been » font un retour en force dans les habitudes photographiques (vive Instagram !)

Laisser un commentaire