Rome Partie I (pratique)

Qu’on se le dise, la ville éternelle est toujours aussi belle. Cela faisait facile une dizaine d’années que je n’y étais pas retournée (aussi cette fois je n’ai pas manqué de lancer ma pièce dans la fontaine de Trévi) et une chose est sure, c’est une des villes d’Europe que j’aime le plus et ce séjour n’a fait que confirmer cela.

Septembre est sans conteste une saison merveilleuse pour visiter cette ville (tout comme avril, mai et juin) les mois d’été étant vraiment très très chaud bien que les visites soient faisables à grand renfort de Gelateria ^^.

On avait choisi un hotel 4 étoiles  sur Lastminute (un jour il faudra que je fasse un article sur Lastminute et mon extrême agacement) dans le Trastevere, coin que ma copine Lilith m’avait conseillé. Bien qu’un peu surpris de prime abord à notre arrivée par la façade un peu décrépie et ce coin du sud du Trastevere peu aguichant, l’hôtel Ripa est un petit 4 étoiles de très bon accueil, nous y avons passé un bon séjour,d’autant que de là l’accès à tous les sites à visiter est facilité par les transports et que le petit déjeuner est une vraie tuerie !! Cependant l’apparence extérieure peut réellement refroidir (ainsi que le bébé brailleur de la chambre d’à coté) Je pense donc qu’il est possible en s’y prenant un peu plus à l’avance que nous l’avions fait de trouver un hotel de même gamme plus central et plus typique, je pense notamment à un dont je vous parlerez plus en détail dans un autre article mais qui est d’une tout autre gamme de prix, pour lequel mon chéri et moi sommes tombés en admiration.

Concernant les transports justement. A Rome votre premier moyen de transport sera vos pieds. On marche marche marche et remarche et c’est vraiment épuisant. Cependant même si Rome est une ville où les distances ne sont pas si éloignées, vous aurez à prendre les transports. Sur ce point, il faut savoir que le Routard ne nous a pas été d’une grande aide. En effet, sortie du Roma pass point de salut aussi, quand le Roma Pass est sold out comment faire ?? On peut trouver des tickets dans les trams et le métro mais rien n’est vendu dans les bus et comme à Rome on fait la plupart des trajets en bus, il nous a fallut trouver rapidement un endroit où acheter un moyen de transport. Il y a bien les petites cabanes vertes où l’on vend des journaux et donc des titres de transport mais nous n’en avons jamais trouvé une ouverte à notre arrivée.

Aussi il vous faudra trouver cette machine qui se trouve sur toutes les grandes places près d’un arrêt de bus, de métro ou de tram. Une carte pour une semaine coûte 16€ comparée au Roma pass qui est à 25€ pour 3 jours mais comprend 2 entrées pour sites ou musées je vous laisse choisir sachant qu’en général le prix d’une entrée est de 6€ et que beaucoup de musées sont exclus du Roma Pass notamment ceux du Vatican je vous laisse faire le calcul de ce qui est vraiment le plus avantageux.

Il vous faudra également investir dans un plan de la ville avec les lignes de bus (on en trouve entre 3 et 10€) qui sera votre allié pendant le séjour. VRAIMENT !!

Concernant les transferts aeroports, je vous conseille si vous désirez prendre les transports et non le taxi de prendre une compagnie (Vueling notamment) qui arrive à Fiumicino. Même si l’aeroport est plus loin du centre de Rome, il a l’avantage d’avoir une sorte de TER qui vous emmène directement dans le centre de Rome, ce qui n’est pas le cas de Ciampino. De Ciampino il vous faudra non seulement prendre un bus (qui passe toutes les heures, donc il faut vraiment avoir de la chance sinon l’attente est longue….) mais aussi le TER qui arrive à Termini. ( le prix est de 8€ Rome/ Fiumicino et de environ 6,30€ Rome / Ciampino)

Il faut savoir aussi qu’à Rome on vous proposera souvent ce que j’appelle les circuits annexes, par exemple un chauffeur de taxi qui vous attend entre le TER et le bus pour aller à Ciampino et qui vous fait les 10min de trajet à 15€, bref, quoiqu’il arrive je vous le déconseille très fortement (sauf si vous êtes riche, en retard ou extrêmement généreux).

Cependant même s’il faut faire usage de bon sens et que les horaires du sud peuvent désorienter, la beauté des lieux et la gentillesse des romains excusent tout.

One Reply to “Rome Partie I (pratique)”

  1. J’espère que vous vous êtes plu dans le Trastevere :)
    Tu as raison de le préciser, à Rome on marche on marche on marche (et on aime ça), mais les bus sont très utiles (et plus sympa que le métro) !

Laisser un commentaire